Django SF18


Logo bmw
Logo bmw

Note après test d'une saison : Cette technique est déconseillée. En effet, une fois réenduit, si le spi est bien étanchéifié, s'il est craquant comme un spi neuf, au bout d'un hiver, l'enduction devient molle, le spi se colle sur lui-même, ce qui est très pénible lors des empanages : une vrai usine à saucisson ! Seul point positif, le spi est très peu sensible à l'eau, il reste hydrophobe.
La procédure ci-dessous est tout de même laissée en ligne, en l'état, pour ceux qui veulent tenter le cou
p...

Votre spi est poreux, mais peut encore tenir un ou deux ans ? Vous n'avez pas le budget pour changer votre spi ? Solution à tester, le réenduire. C'est ce que font les kite-surfeurs, car en plus de rendre le nylon moins poreux, ce type de produit est aussi hydrophobe, ce qui permet à leurs voiles de ne plus coller à l'eau lors des départs.
Pour tester la porosité d'un spi, il faut se le coller sur la bouche, et essayer d'inspirer au travers. Pour avoir une référence, il faut "s'étalonner" les poumons sur un spi neuf, et chercher la diffférence d'avec le spi en question. A vous de juger au final.

Le spi testé pour cette réenduction a 6 ans, fait 42m² à la jauge... ce qui veut dire qu'il a fallu au moins 50m² de tissus pour le réaliser. C'est à prendre en compte dans le calcul de la quantité de produit à commander. Au final, la réenduction ne fait pas prendre trop de poids au tissus, il est plus étanche à l'air (pas totalement quand même), il redevient craquant sous la main lors des manoeuvres de rangement. Et surtout, s'il touche l'eau, il ne ventouse plus dessus, il ne se gorge plus d'eau, il ressort sec et léger... C'est l'aspect le plus agréable du traitement.

Reste à faire de vrais tests, car le produit est très cher, le bilan sera fait fin de saison 2019.

Il faut une bonne préparation avant de travailler le spi. Prévoir impérativement un polyane au sol pour déployer le spi dessus, pour que le produit n'aille pas diluer la crasse du sol dans le nylon. Bien sûr le spi doit être propre, ne pas être salé à l'eau de mer, bien sec etc. Il faut être au moins deux personnes pour cette réenduction, il faut être rapide, sans temps-mort.

 

 

Pour enduire ce spi, 2 bidons de produit ont été nécessaire. Normalement, un bidon couvre 25m² pour une enduction en deux fois recto-verso, donc pour 50m²

Ce spi était tellement porreux que le produit a tout traversé. Le tissus a tout pompé à coeur, mouillant jusqu'au polyane au sol. Donc j'en ai eu tout juste assez pour enduire mon spi d'un seul coté.

 

=>

 
<= Ce produit est très irritant, pas de notice livrée avec. Impératif d'avoir un masque respiratoire de qualité, faut oublier les masques anti-poussières, faut vraiment un masque à cartouches. Il ne faut surtout pas le pulvériser, mais le passer au rouleau (patte de lapin). Protection des yeux conseillé. Et avoir le type de bac comme sur la photo pour essorer modérément le rouleau avant application.

Visuellement, j'ai appliqué l'Ultramar laize par laize, jusqu'à ce que le tissu soit transparent et colle au polyane au sol..

=>

<= Ca sèche en 15mn, j'ai commencé par la bordure, il m'a fallu pratiquement deux heures pour traiter le spi. Arrivé à la tête, plus de la moitié de sa surface était sèche et volait déjà au vent.
Prévoir dans ce cas des lests pour que le spi reste au sol, on en voit derrière moi.


 

Comme indiqué dans la pub d'Ultramar, les couleurs sont ravivées, le bleu du guindant est comme neuf. Le nylon "craque" à nouveau lors de la manipulation du spi. Et j'ai même pas l'impression qu'il pèse plus qu'avant. Ce qui m'a le plus impressioné, c'est le rouleau de la patte de lapin. Après une heure de sèchage, je pensais balancer le rouleau. Surprise, il était comme neuf, souple, doux, comme sorti de la boîte. Mais comme l'Ultramar est hydrophobe, j'imagine pas ce que ça doit donner de peindre avec. Je l'ai tout de même jeté.

Bilan de la réenduction en fin de saison 2019.